AccueilActualités

Les ruraux en ont ras-le-bol d’être les oubliés !

Les ruraux en ont ras-le-bol d’être les oubliés !

Séance du 2 octobre 2018

Communiqué de presse du mercredi 3 octobre 2018

Communiqué de presse suite à la question d'actualité qu'il a posée au Gouvernement lors de la séance du mardi 2 octobre 2018.

 

Lors de la séance de questions d’actualité du mardi 2 octobre, Jacques GENEST a interrogé le Premier Ministre au sujet du mal-être des ruraux, qui en ont « ras le bol d’être oubliés, ignorés et, plus grave, méprisés. »

Il a rappelé la plupart des mesures qui provoquent ce mal-être, notamment celui des retraités : « le Gouvernement a refusé aux agriculteurs retraités que leurs pensions soient portées à 85 % du SMIC ».

Il a rappelé les situations très tendues concernant les télécommunications ou les déserts médiaux : « Le sentiment d’enclavement n’est en rien diminué par Internet, qui constitue une nouvelle fracture. Déjà privés d’un niveau acceptable de couverture mobile, les ruraux se voient aussi régulièrement privés de téléphonie fixe sur de longues périodes : qui s’en émeut ? »

Enfin il a insisté sur la hausse des taxes sur la carburant [qui a] « atteint un niveau intolérable ; nos concitoyens vivant en montagne subissent donc une double peine entre la route et le coût du chauffage. »

Pointant le risque qu’une future « taxation du transport routier » ne provoque, « après la révolte dans les urnes, (…) la révolte dans les champs », il a invité Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, qui lui a répondu, à venir se rendre compte en Ardèche en compagnie du Président de la République et du Premier Ministre.